Uncategorized

Développement durable

La Ville de Lancy s’est dotée d’une stratégie de développement durable en début de législature. En quoi consiste-t-elle ?

En début de législature le Conseil administratif a souhaité mettre en œuvre une vision à long terme de l’action politique et publique. Les mesures prises se devaient d’être cohérentes entre elles, il a semblé justifié de se doter d’une stratégie globale. Cette stratégie se devait d’être transversale entre les services de l’administration, partenariale pour créer des collaborations entre des services mais aussi avec des institutions et des associations. Elle est évaluative pour mesurer l’impact des projets et des actions réalisées.

Dix thématiques prioritaires ont été privilégiées. Il s’agit de l’aménagement du territoire, de la gestion des énergies et de l’eau, la mobilité, une politique d’achats responsables au niveau de l’administration, la gestion des déchets, la nature et le paysage, l’économie locale, la cohésion sociale et la solidarité, et les sports, la culture et les loisirs. Tant le Conseil administratif que le Conseil municipal ont validé cette stratégie du développement durable.

 

L’efficience énergétique a aussi été une des préoccupations des autorités ?

Oui d’une part concernant l’efficience énergétique des bâtiments locatifs mais aussi des bâtiments administratifs. Pour rappel, Lancy est membre de « Cité de l’énergie » depuis 16 ans, cela veut dire que notre commune « s’engage de façon permanente en faveur de l’utilisation efficace de l’énergie, de la protection du climat, des énergies renouvelables et d’une mobilité respectueuse de l’environnement. »  La commune a obtenu la première certification pour la 1ère fois en 2008. Un audit a eu lieu à nouveau en 2016 avec à la clé une nouvelle certification.

Des mesures sont donc prises en interne notamment pour économiser de l’énergie, améliorer l’efficience énergétique et mettre en œuvre une transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables.

Des actions comme les opérations « éco-sociales » dans plusieurs quartiers notamment les Palettes-Bachet encore celui des Mouilles ou des Marbriers, « Lancy Rénove » ou « Visites villas » ont aussi eu pour objectif de sensibiliser les locataires d’immeubles, les propriétaires et les régies d’immeubles ainsi que habitants en zones villas.

 

Pouvez-vous en dire un peu plus sur les opérations éco-sociales, Lancy Rénove et Visites villas ?

L’opération éco-sociale avait pour but de faire réaliser des économies d’énergies aux habitantes et habitants en proposant du matériel plus efficaces comme des ampoules basse consommation et l’apprentissage d’écogestes. Des jeunes ambassadeurs « énergie » se sont rendus chez les habitant-e-s, après avoir été formés par les SIG. Par exemple pour le quartier des Palettes, il a été constaté après le passage des ambassadeurs une réduction de la consommation d’énergie de 16 %. L’opération « Visite villas » est d’encourager les propriétaires et / ou /locataires de villas à diminuer leur consommation énergétique en proposant une visite-conseil gratuite par un ambassadeur des SIG. Quant à « Lancy Rénove », il s’agit d’encourager les propriétaires d’immeubles collectifs construits entre 1950 et 1990 à rénover leur bâtiment en leur fournissant des informations et en leur proposant des échanges avec les services cantonaux qui préavisent les autorisations de construire.

 

Lors de cette législature, vous avez fait de la « nature en ville »  une priorité.  Quelles en sont les raisons ?

Si Lancy possède de nombreux parcs et promenades, ceux-ci ne sont pas toujours bien connus de la population. Un de mes objectifs a été de mieux informer la population sur leur existence, et aussi, et surtout, de valoriser et protéger cette nature qui nous entoure et qui nous est bénéfique.

Une des premières décisions a ainsi été de considérer le parc Navazza-Oltramare comme un pôle de sensibilisation à l’environnement et au développement durable par la mise en place d’un potager communal respectant le label Bio Le Bourgeon. Des animations pédagogiques ont lieu dans le potager afin de sensibiliser petits et grands.

Par la suite, un rucher pédagogique et un grand hôtel à insectes sont venus compléter le potager. Un sentier didactique a été inauguré le long de la promenade de l’Aire en 2018 s’inscrivant dans ce processus de sensibilisation.

D’autres mesures ont été prises pour valoriser et préserver la biodiversité à Lancy notamment l’interdiction des produits toxiques tant pour la faune, la flore que l’humain et l’utilisation de produits bio respectueux des êtres vivants.

Une mesure a été entreprise concernant la protection des arbres. J’y suis sensibilisé depuis de nombreuses années notamment par la création de l’association Glocal dont un des buts et de lutter contre la déforestation dans un région à Madagascar. Depuis la création de cette association, c’est 1,5 millions d’arbres qui ont été replantés et j’en suis plutôt fier !  Décision a été ainsi prise de compenser l’ensemble des arbres qui avaient été abattus avant mon élection. Ensuite je voulais m’assurer que l’abattement des arbres pour des raisons essentiellement de sécurité reposaient sur des critères scientifiques par la réalisation d’étude. Les arbres indigènes constituent notre patrimoine naturel et en cela nous nous devons de les protéger. Ceux-ci jouent un rôle biologique et paysager, mais aussi climatique et pas uniquement ornemental.

 

La sensibilisation s’est traduite d’autres façons ?

Tout d’abord par la création d’une nouvelle manifestation communale qui se voulait familiale et rassembleuse : la Fête de l’abeille et du terroir. Je souhaitais au travers de cet événement annuel et sur une journée se déroulant début autonome sensibiliser la population aux produits locaux, du terroir et de saison mais aussi informer les visiteuses et visiteurs du rôle essentiel des abeilles dans nos sociétés. Cette manifestation a fêter ses cinq ans cette année avec plus de 1000 participant-e-s.

La semaine lancéenne du développement durable est venue rejoindre la fête de l’abeille et du terroir comme événement de sensibilisation auprès de la population. Cet événement a été créé suite à une Motion déposée par le groupe Les Verts. Cette manifestation dont la première édition s’est déroulée au printemps 2018 aura lieu tous les deux ans.

Pour finir la manifestation annuelle « Faites du jardin » dont la première édition a eu lieu en mai 2017 et dont l’objectif est d’ouvrir d’une certaine manière la saison des potagers et jardinières. Nous en profitions pour informer la population sur le label Bio Le Bourgeon, les visiteuses et visiteurs peuvent acheter des plantons bio et d’autres produits liés au jardin. La population peut aussi visiter le potager communal ainsi que le centre horticole de la commune se situant au parc Chuit.

%d blogueurs aiment cette page :